Accueil Autres animaux Qu'est-ce que l'hibernation des ours ?

Qu'est-ce que l'hibernation des ours ?

Qu'est-ce que l'hibernation des ours ?

L’hibernation désigne un état de dormance prolongé dans lequel les ours plongent pour survivre aux périodes hivernales. Elle est similaire à l’hivernation chez les reptiles. Ce mammifère passe son temps à dormir dans sa tanière pendant ce laps de temps. Son métabolisme ralentit et sa température corporelle diminue (phases de torpeur). Ce phénomène est crucial pour la survie de cet animal parce qu’elle lui permet de conserver ses réserves de graisses afin de survivre à la rareté des aliments. Découvrez donc ses différents aspects : déroulement, saison, comparaison et impacts.

Comment se passe l'hibernation de l'ours ?

L’ours hiberne à l’abri dans un lieu sécurisé. Sa température corporelle atteint 33 °C. Son rythme cardiaque diminue à 10 battements par minute. Sa respiration ainsi que son énergie baissent également durant cette période. Ils se trouvent dans un état de dormance pendant l’hibernation. Cependant, leur sommeil n'est pas continu. Ils peuvent donc se réveiller de temps en temps pour diverses raisons.

La préparation pour l'hibernation implique une augmentation de la consommation de nourriture.

Ce moment est précédé par une phase préparatoire comprenant la recherche de l’abri idéal et l’augmentation de la consommation alimentaire ou hyperphagie. Elle survient généralement à l’automne.

Durant l’hyperphagie, les ours se nourrissent intensément et préfèrent les aliments riches en calories et notamment en matières grasses : noix, insectes, baies, poissons gras, fruits, graines, etc. Ils en cherchent en abondance et peuvent même parcourir de grandes distances pour en trouver.

Cette phase implique une modification notable de leur processus métabolique pour permettre la transformation rapide des aliments en graisses. Ces dernières auront pour fonction de soutenir le corps sous le froid de la saison des neiges.

L'hibernation est un moyen pour les ours de survivre pendant les mois d'hiver où la nourriture est rare.

Vu l’indisponibilité des aliments durant la saison hivernale, ce mammifère se sert essentiellement de ses réserves en graisses pour rester en vie. En restant dans un état de dormance, il réduit son activité physique et ses fonctions corporelles pour consommer moins d’énergie.

D’après la science, seules les fonctions essentielles comme la circulation sanguine sont maintenues. Il est à noter que la majorité des hibernants perdent entre 40 et 50 % de leur poids après cette saison.

Expliquer le processus d'hibernation

Le refuge choisi peut être une grotte, un terrier, un creux d’arbre… C’est un endroit isolé qu’il choisit avec soin durant la phase préparatoire. Un ours en hibernation dort profondément ou se trouve dans un état de dormance. Il entre dans des phases de torpeur et roule en boule ou se blottit dans un coin de sa tanière pour rester au chaud.

Comment se passe l'hibernation de l'ours ?

Quand commence l'hibernation des ours ?

En automne, il commence à intensifier sa consommation. Il cherche le refuge idéal au fur et à mesure que les journées se raccourcissent et que la température diminue. L’ours hibernation débute en novembre ou en décembre. Cela varie, cependant, en fonction de la région concernée ou des conditions météorologiques. Il est seulement à retenir que le phénomène a lieu au début de l’hiver ou à la fin de l’automne.

L'hibernation des ours peut durer plusieurs mois, généralement de la fin de l'automne au début du printemps.

Ils hibernent normalement pendant 4 à 7 mois. C’est notamment le cas des bruns des Pyrénées. Ils sortent de leur état de dormance lorsque la variation climatique leur est plus favorable et dès lors que les aliments commencent à être disponibles. Cette durée varie, toutefois, en fonction des régions. Elle est plus courte là où l’hiver est plus doux et commence plus tôt dans les régions froides.

Quelles sont les différences entre l'hibernation des ours et des autres animaux ?

L’hibernation des ours et des autres animaux se différencient sur plusieurs points :

  • Lieu : ils optent pour des endroits isolés et protégés tandis que certaines espèces choisissent des nids dans les arbres, des terriers souterrains, des cavités rocheuses…
  • État : ils sont relativement actifs. Les autres entrent dans un état de torpeur profonde.
  • Source d’énergie : ils dépendent essentiellement de leurs réserves de graisses.
  • Réveils : ils se réveillent plusieurs fois par mois. Les autres espèces peuvent rester des mois sans se réveiller de leur profond sommeil.
  • Sensibilité : ils réagissent aux stimulus externes, mais les autres espèces animales sont insensibles en vue de leur torpeur profonde.

Contrairement à d'autres animaux, les ours ne tombent pas dans un sommeil profond pendant l'hibernation.

Leurs températures corporelles et fréquences cardiaques ne diminuent pas de manière significative. Ils ne se trouvent, de plus, pas dans un état de profonde dormance. Ainsi, ils restent sensibles aux bruits forts et aux mouvements aux alentours de leurs tanières pendant leur sommeil. Ils se réveillent également fréquemment pour changer de posture, faire leurs besoins, allaiter leurs oursons, boire ou sortir de leur abri. Ces périodes d’éveil durent de quelques heures à quelques jours, en fonction des conditions.

Quelles sont les différences entre l'hibernation des ours et des autres animaux ?

Quels sont les impacts de l'hibernation des ours sur leur environnement ?

L’hibernation ours est favorable à la préservation des ressources. D’autres animaux peuvent, ainsi, en profiter durant leur absence. Il fertilise aussi le sol autour de sa tanière. De plus, leur consommation intensive avant d’hiberner et notamment d’insectes réduits les populations d’insectes nuisibles.

L'hibernation des ours a un impact significatif sur leur environnement, notamment sur la régulation des populations de proies.

Quand ils hibernent, ils ne chassent pas. Cette inactivité réduit la prédation pendant plusieurs mois. Cela contribue à la préservation de la nature et de la population de proie. En effet, si les ours restent actifs tout le long de l'année, certaines espèces comme les petits mammifères, quelques herbivores et les insectes seront rapidement éteints. Ce laps de temps leur permet de se reproduire aisément.

L'hibernation est un processus durant lequel ces mammifères se mettent dans un état de dormance pour survivre à la saison hivernale. Elle est précédée par une phase préparatoire et dure entre 4 à 7 mois à partir de la fin de l'automne. Cela implique divers changements au niveau du comportement et du corps de cette espèce animale : fréquence cardiaque, températures corporelles, transformation des aliments en graisses, etc. Cela a également un impact significatif sur leur environnement. Il est important de comprendre ce processus pour favoriser la conservation de cette espèce. Face à la nécessité vitale de ce comportement, il est crucial de protéger les habitats naturels des ours dans les Pyrénées, les Alpes, les hautes montagnes de France et dans tous les recoins du monde, comme ce qui est dit dans les articles, la publicité et diverses émissions, pour les permettre d’hiberner tranquillement.

Autres articles sur les animaux à ne pas manquer :